Rencontre avec deux intervenants de la DCC


Lundi 1er décembre  /  Lundi 8 décembre 2014

Deux Intervenants de la D.C.C., Délégation Catholique  pour la Coopération, témoignent de leur expérience aux élèves de 3ème PP 2  A et B et aux élèves d’ULIS, avec photos à l’appui.

carte
Quitter son pays, sa famille, ses amis, son poste de travail, ses habitudes  pour  s’envoler vers l’inconnu, c’est l’expérience que Dominique (parti 6 ans) et Eric (parti 2 ans) sont venus nous communiquer.

Approcher une culture à l’autre bout du monde est une aventure qui leur a laissé découvrir d’innombrables richesses humaines, que ce soit en République Centrafricaine, en République démocratique du Congo, ou au Sénégal …

« C’est un changement radical dont on revient grandi, le regard transformé sur le monde, avec plus de confiance en soi. On part pour donner, mais on reçoit plus que l’on donne… » Disent-ils.

Les élèves interrogent leurs interlocuteurs  sur les raisons de partir dans de tels pays,  les conditions de départ, le soutien matériel, le salaire, la langue… : Eric et Dominique les informent de l’âge minimum requis pour partir : 21 ans,  avoir un métier, et pour une durée de 2 ans qui peut être renouvelable. Ceux ou celles qui se proposent volontaires, ne sont pas des salariés, néanmoins, ils reçoivent une indemnité pour leur permettre de subvenir à leurs besoins, durant leur mission.

Dès l’arrivée,  il faut un peu de temps pour s’acclimater et s’intégrer à une population de laquelle tout est à apprendre : La culture, la langue, les coutumes…  Il ne s’agit pas d’aller plaquer sa propre culture sur la leur. Les volontaires recherchent la proximité des populations et reçoivent autant qu’ils ne donnent sinon plus. Ils partagent leurs compétences et reviennent de ces pays conscients d’avoir vécu  une grande  transformation intérieure.
Quand on part dans cet esprit, ce n’est pas pour faire des affaires, mais pour rencontrer l’autre, les autres,  et faire un bout de chemin, avec eux, dans le respect des  différences.